Le Pacte familial
Œuvres de la collection du Cnap

19 octobre 30 novembre 2019
vernissage le samedi 19 octobre à 18 h
Jean-Philippe Charbonnier, La famille du mineur, 1954, FNAC 03-795, Centre national des arts plastiques
© Jean-Philippe CHARBONNIER / GAMMA-RAPHO / Cnap / crédit photo : Galerie Agathe Gaillard

Exposition collective présentée en salle 1, réalisée à partir des œuvres issues de la collection photographie du Centre national des arts plastiques (Cnap), dans le cadre de L’engagement, une manifestation nationale organisée par le Réseau Diagonal en partenariat avec le Cnap et le soutien du ministère de la Culture / DGCA et de l’ADAGP. 

Avec Roy Arden, Roger Ballen, Iñaki Bonillas, Pierre Boulat, Jean-Christian Bourcart, Jean-Philippe Charbonnier, Arnaud Claass, Louis Faurer, Nan Goldin, Seydou Keita, Xavier Lambours, Martine Locatelli, Boris Mikhailov, Bill Owens, Florence Paradeis, Malick Sidibé, Annelies Štrba et Shoji Ueda.

Cette exposition se propose d’interroger, à travers le regard de 18 artistes internationaux, la notion d’engagement familial. La diversité des époques, des territoires et des cultures abordés offre une pluralité de représentations, et les auteurs, issus tant du champ du documentaire que de l’image mise en scène, s’inscrivent tous dans ce questionnement.

La famille est le lieu d’un engagement relationnel ontologique, du passage d’une individualité à un collectif, et donc d’un engagement commun. Ce lien sanguin, charnel se révèle avec un corpus de photographies immersives issues du cercle de l’intime, dans lesquelles les auteurs et les corps s’inscrivent pleinement, au cours d’un pacte à la fois émotionnel et physique.

Constructions quasi-mythologiques pour certains, ou issues du quotidien pour d’autres, les oeuvres réunies dans cette exposition explorent ce lien, ce contact plus ou moins rendu visible.

Faire famille. Très souvent, lorsque la communauté familiale se met ou est mise en scène, elle fait corps et elle fait face. L’acte photographique en parachève alors l’archétype — la photographie de famille est un genre en soi, et certains auteurs n’hésitent pas à subvertir le cliché. Le portrait de famille alors se fissure, devient grinçant, ironique.

La cellule familiale a également une temporalité particulière, que le parcours de l’exposition propose de restituer : quelque part entre un passé certain, un héritage, et un avenir possible, une descendance, elle évolue entre ces deux pôles, en mouvements permanents.

inauguration et visites commentées

Samedi 19 octobre à 18 h : vernissage de l’exposition à L’Imagerie, 22300 Lannion, en présence de Pascal Beausse, responsable de la collection photographie du Cnap

Visites commentées de l’expositions par Eric Bouttier, directeur artistique :

  • mardi 29 octobre à 18 h 30
  • samedi 16 novembre à 15 h
  • vendredi 22 novembre à 18 h 30