Workshops

Trois workshops en juillet et août 2019 à L’Imagerie :

Le Pacte autobiographique

Animé par Taysir Batniji, les mardi 09, mercredi 10, jeudi 11 et vendredi 12 juillet 2019.

En prenant comme thématique de travail l’autobiographie, les stagiaires seront accompagnés pendant 4 jours par Taysir Batniji afin d’élaborer, à partir de leurs propres matières artistiques, un projet individuel, de sa conception à sa présentation finale. Tout médium ou moyen d’expression est le bienvenu : photos, vidéos, textes, croquis, dessins, graphisme… Ateliers de prises de vues et de réalisations plastiques, échanges et références artistiques permettront à chacun de s’interroger sur son propre pacte autobiographique et sur la représentation de soi.

télécharger la fiche d’inscription


Né à Gaza, Palestine, en 1966, Taysir Batniji vit et travaille entre la France et la Palestine où, dans cet entre-deux géographique et culturel, il développe une pratique artistique pluridisciplinaire (dessin, installation, objets/sculpture, performance, etc.) dont l’image, photo et vidéo, est au centre depuis 2000. Son œuvre, souvent teintée d’impermanence et de fragilité, puise son inspiration dans son histoire subjective, mais aussi dans l’actualité et l’histoire. Par le biais d’une approche distanciée, il détourne, étire, joue avec son sujet initial, de manière à proposer un regard poétique, parfois grinçant, sur la réalité. Après sa première exposition personnelle à Paris en 2002, ses œuvres ont été largement exposées en Europe et dans le monde, y compris à la Biennale de Venise ; au Jeu de Paume à Paris ; au Martin-Gropius-Bau de Berlin ; à la Kunsthalle de Vienne ; au Witte de With de Rotterdam et au V&A Museum à Londres. Taysir Batniji est représenté par les galeries Sfeir-Semler (Hambourg/Beyrouth) et Eric Dupont (Paris).
http://www.taysirbatniji.com

Portraits intimes

Animé par Grégoire Korganow, les lundi 5, mardi 6, mercredi 7 et jeudi 8 août 2019.

Un stage intense qui permettra d’alterner réflexions, prises de vues et editing. Comment représenter l’autre en photographie, lui accorder une place centrale pour raconter, étonner, témoigner, sensibiliser, questionner… ? L’objectif sera d’aborder quelques dispositifs qui permettent de jouer avec la posture, la distance, les expressions de celui que l’on photographie et de donner du sens, de la cohérence aux choix de traitements envisagés. Ces séances pourront s’organiser en studio ou en extérieur. Les participants accompagnés par Grégoire Korganow travailleront avec des modèles de leur choix. Chacun essaiera de retranscrire un parti pris, une envie, une idée…

télécharger la fiche d’inscription


Diplômé des Arts Appliqués à l’école Estienne à Paris, Grégoire Korganow commence sa carrière comme photojournaliste en 1991 et réalise pendant vingt ans des travaux pour des journaux internationaux de renom (Libération, New York Times, National Geographic, Marie Claire, de l’air…). Ses travaux personnels sont régulièrement exposés notamment à la Maison européenne de la photographie, aux Rencontres d’Arles, à la Triennale de Milan, ou plus récemment au Three Shadows Art Center de Pékin et au Musée des Beaux Arts de Chongqing dans le cadre du Festival Croisements. Il a publié plusieurs ouvrages, notamment Patagonie, histoires du bout du monde en 2004, Prisons 67065 en 2015 et Père et fils en 2016. Depuis plusieurs années il réalise des films autour du monde de la danse professionnelle. Parallèlement à ses travaux personnels et pour la presse, Grégoire a réalisé de nombreuses missions photographiques en France et à l’étranger pour des grands groupes tel que Sodexo, Air Liquide, BNP Paribas, SPIE, Ferrero… Grégoire Korganow enseigne en 2012 la photographie à la Faculté Paris 1 et en 2017 à l’Ecole de l’Image des Gobelins à Paris. Il conduit régulièrement des ateliers aux Rencontres d’Arles, à Photoforum de Metz et à l’invitation de festivals français et étranger.
http://korganow.net

(re)découvrir la photo argentique noir et blanc

Animé par Jean-François Rospape, les lundi 19, mardi 20 et mercredi 21 août 2019.

Les débuts de la photographie (montage), Découverte de l’appareil-photo et de son fonctionnement (du sténopé au réflex), Prises de vues (argentique noir et blanc), Le développement du négatif, Photogramme et sténopé : faire des photographies sans appareil, Agrandir une photo, Comment bien présenter une photo ? Appareil-photo 24 × 36, pellicules, papier de développement et produits nécessaires au stage sont fournis.

télécharger la fiche d’inscription


Créateur et directeur artistique du Festival Mai Photographies à Quimper de 1981 à 1996, Jean-François Rospape a été directeur artistique de L’Imagerie de 1996 à 2019. Sa pratique artistique, essentiellement argentique, l’a amené aussi à s’intéresser aux techniques anciennes (gomme bichromatée, virages divers…). Ses séries photographiques Paysages bleus, Paysages féminins, Paysages éphémères ont été exposées en France et à l’étranger, et font partie de diverses collections publiques (artothèques de Vitré, Hennebont, La Rochelle, Frac Bretagne, Bibliothèque Nationale de France…).

Renseignements et inscriptions

Galerie L’Imagerie
19, rue Jean Savidan
22300 Lannion
tél. : 02 96 46 57 25
e-mail :galerie.imagerie@orange.fr